responsive jquery slider joomla

{article A propos de...}[title] [text] [readmore]{/article}

L'équipe artistique

Mathieu Sempéré

Chef de chœur et ténor

Repéré dans une chorale de Montpellier, Mathieu Sempéré se destinait à être chanteur lyrique, mais très tôt, il s’est formé à la direction de chœur. Il créera sa compagnie lyrique en 2004, et son propre chœur cette même année. 

Parallèlement, premier prix de chant du conservatoire de Paris et titulaire d'une maîtrise de musicologie de la Sorbonne, Mathieu se produit dans des lieux prestigieux à travers l’Europe. L'Opéra du Rhin, la Halle aux grains, les théâtres nationaux l'ont invité pour interpréter de nombreux rôles aussi bien d’opéras que d'opérettes. L’étendue de sa tessiture et la richesse de son timbre le font apprécier également pour chanter, dans les lieux de culte, de la musique sacrée : cantates, oratorios, lieder, pièces polyphoniques, etc. Il participe à la création de l’oratorio Drôle de vie, drôle de jeu de Graciane Finzi. 

Après quelques années dédiées à l’interprétation en soliste, il décide donc en 2004 de consacrer un part significative de son temps à la formation d’un chœur : il crée la Chorale des Abbesses, devenue Le Chœur des Abbesses.

En 2012, il se lance, avec trois autres chanteurs lyriques dans la variété et forme le groupe Les Stentors. Trois disques revisitant les chansons de France sont plébiscités par le public et produits par Universal Music et TF1 et couronnés de triples disques de platine.

Jérôme Boudin-Clauzel 

Chef de chœur et chef d'orchestre

Musicien accompli, Jérôme Boudin-Clauzel est un artiste polyvalent : chef d’orchestre, pianiste, chef de chœur et compositeur.

Son amour du chant et de l’opéra l’a amené ces dernières années à diriger les chefs d’œuvres du répertoire lyrique : La Traviata, La Flûte Enchantée, Rigoletto, Nabucco, Carmen, mais aussi La Belle Hélène, Les Mousquetaires au couvent, Le Pays du sourire, etc.

Il crée l’orchestre "Il Sogno" en 2009 et collabore régulièrement avec l’orchestre symphonique de Bulgarie, l’orchestre du Renouveau Lyrique, Opera Sinfonia, l’Opéra des Landes. Il vient de recréer un orchestre "mozartien" : "Les Miroirs".

Passionné par la scène, on le retrouve au piano dans différents spectacles musicaux pour lesquels il réalise souvent musiques et arrangements : « Le Pantin de Goya » d’après « Goyescas » de Granados, « Les aventures de la Diva et du Toréador », « Graine d’Opéra », « Mozart coté cours », etc.

Conjuguant son activité de chef d’orchestre et chef de chœur, il a également conduit les grandes œuvres sacrées (avec entre autres le Chœur Saint-Louis de Vincennes) : Messe en ut de Beethoven, Requiem de Mozart et de Fauré… Il dirige actuellement le chœur du conservatoire de Moissy-Cramayel et l’ensemble vocal Arte-Mélia.

Jeyran Ghiaee

Pianiste et chef de chant

Née en Iran, Jeyran Ghiaee a d’abord exercé les fonctions de pianiste titulaire du conservatoire de Téhéran, avant de poursuivre sa formation à l’Ecole Normale de Musique de Paris auprès de Chantal de Buchy et Guigla Katsarava où elle a obtenu le double Diplôme d’Enseignement et de Concertiste.

Chef de chant dans le cadre de plusieurs productions d’opérettes et opéras : Pomme d’api, La Périchole, La Grande-duchesse de Gérolstein, La Belle Hélène, etc. Elle se perfectionne parallèlement dans l’accompagnement du Lied et de la Mélodie auprès de Françoise Tillard et obtient son Certificat d’Etudes Musicales au conservatoire du Xème arrondissement de Paris.

En 2014,elle accompagne de nombreuses productions d’opéras et d’opérettes ainsi que des chanteurs lors de récitals ; elle est également stagiaire dans la classe de François Le Roux, Christian Ivaldi et Jeff Cohen à l’Académie Poulenc. 

En 2015, elle a donné en récital les œuvres contemporaines d’Ali Reza Frahang et d’autres compositeurs iraniens, à Paris et à Téhéran. Elle donne des récitals de chant et piano dans différentes salles et églises de Paris. 

Elle a été distinguée pour l'accompagnement de Monsieur Choufleuri, Prix du Public au Festival d'Avignon 2016.

Aller au haut